Avec l’arrivée des beaux jours vient également celle où il faut redoubler de vigilance pour conserver nos cosmétiques, et particulièrement nos petits pots de crèmes. La raison est simple : comme elles contiennent une part importante d’eau (des hydrolats dans notre cas), les crèmes sont plus sensibles aux éléments extérieurs. La bonne nouvelle, c’est qu’il est assez facile de combattre ces ennemis, à condition de bien les connaître.

1- La chaleur et l’humidité

Vous planifiez un séjour sur les îles grecques cet été et désirez apporter une crème hydratante? Super! À condition de ne pas la traîner avec vous le jour. Vous passez l’après-midi à la plage? De grâce, laissez votre pot à la maison, et surtout pas dans la voiture au soleil. Sauf s’il s’agit de crème solaire, on s’entend! D’ailleurs, il est assez paradoxal que la plupart de nos cosmétiques se retrouvent dans la pièce la moins adaptée pour eux. Je pense bien sûr à la salle de bains, cet endroit pouvant se transformer en jungle tropicale tellement le taux d’humidité peut grimper là-dedans. C’est peut-être pratique, j’en conviens, mais ce n’est certainement pas la meilleure idée. De mon côté, je garde toujours un gros pot de crème dans le frigo et en transvide une partie dans un plus petit contenant, que je laisse sur ma table de chevet. Pas plus compliqué que ça!

2- Le temps

Toute bonne chose a une fin, dit-on, et il en va de même pour les crèmes. Je conseille aux gens de conserver la leur pour un maximum de trois mois, car au-delà de cette période, les risques que la crème s’altère sont plus grands. Ça ne veut pas dire qu’elle est automatiquement expirée après une saison. Il s’agit plutôt d’un guide temporel et une manière d’éviter les remarques du genre: «ma crème a une drôle d’odeur, je comprends pas pourquoi», quand ça fait trois ans qu’elle a élu domicile dans votre pharmacie.

3- Le manque d’hygiène

Non, je ne parle pas ici de l’importance de prendre une douche ni de se brosser les dents après chaque repas, mais plutôt de vos doigts qui recueillent la crème. Ces derniers doivent être bien propres afin de ne pas la contaminer. Un petit lavage de mains avant, c’est tout ce qu’il faut. Vous pouvez même utiliser une petite spatule ou un bâtonnet de bois pour aller recueillir la précieuse lotion. Et n’oubliez pas de remettre le couvercle!

Comment savoir si ma crème n’est plus bonne?

Tout changement d’odeur et de texture devrait vous alerter. En cas de doute, n’utilisez plus le produit. Mon petit conseil : en collectionnant les pots de crème, on peut difficilement passer au travers et ils ne font que s’accumuler, à l’image de votre vaisselle qui traîne sur le comptoir. Vaut mieux en acheter moins et en utiliser qu’une ou deux à la fois. Au diable le marketing! Alors en résumé : ombre, fraîcheur et hygiène sont les mots-clés pour passer une agréable saison avec vos cosmétiques. Bon été!

Image: Nuphar